UNIGE E-Smog Appel à participation

Télécharger l'appli

E-Smog App

Téléchargez notre appli Android UNIGE E-Smog sur Google Play pour participer.

Carte

E-Smog Map of Geneva

Les niveaux d'électrosmog anonyme seront visualisés ici sur une carte publique.

... et que dire des radiations environnementales ?

OpenRadiation
© OpenRadiation

En coopération avec le projet OpenRadiation, en plus de électrosmog (rayonnement non ionisant émis par les appareils intelligents), nous mesurons les niveaux de rayonnement ionisant .

Le projet E-Smog

Collectez les niveaux d'e-smog anonyme avec notre appli Android. Aidez à créer une carte de l'e-smog à Genève et dans les environs.

L'application UNIGE E-Smog a été développée pour un projet sur la mesure des rayonnements non ionisants ("e-smog") à l'aide de smartphones. Elle a été développée par le TCS Sensor Lab de l'Université de Genève.

Mesures

Les mesures sont limitées aux rayonnements provenant des sources suivantes :

  • Wifis
  • Téléphones voisins
  • Appareils Bluetooth

En tant qu'indicateur de rayonnement, les valeurs RSSI des sources ci-dessus sont déterminées et cumulées. Nous utilisons une échelle de couleurs allant du vert pour une faible intensité de signal cumulé (infĂ©rieure à -75 dBm) au rouge pour une intensité de signal cumulé élevée (supérieure à -40 dBm). Notez que dBm est une valeur logarithmique qui peut être convertie en watts.

Veuillez noter que dans cette expérience, nous ne prétendons pas calculer une valeur absolue pour le rayonnement non ionisant. Nous sommes plutôt conscients que les valeurs mesurées ne sont que des indicateurs approximatifs. Cela est dû en partie au fait que tous les appareils ne peuvent pas être détectés et en partie au fait que l'exposition personnelle aux rayonnements dépend de nombreux facteurs que nous ne mesurons pas ici. Par exemple, elle dépend de l'endroit où se trouve le téléphone sur le corps et de la durée d'utilisation d'un téléphone, ainsi que de sa propre mobilité. Il est également possible que vous n'ayez pratiquement aucun signal de réseau et que votre propre téléphone portable soit une source de rayonnement relativement élevée parce qu'il cherche l'antenne du réseau.

Cependant, nous espérons qu'en faisant participer le plus grand nombre possible de personnes à ce projet, nous pourrons encore détecter une tendance significative. Cela reste à voir et votre participation est donc inestimable !

Pour de plus amples informations sur l'électrosmog, voir les rapports du gouvernement suisse sur "Exposition à l'électrosmog".

Demandes de scan

Nous essayons d'obtenir la meilleure couverture possible avec des mesures de Genève et ses environs. Après une phase d'initialisation du projet, vous recevrez donc environ une fois par jour une proposition sous la forme d'une notification lorsqu'une mesure est encore nécessaire. Cette proposition est initiée localement et est liée à votre dernière mesure. Notez que nous ne stockons pas votre position sur notre serveur pour générer ces suggestions. Il n'y a pas de mesures en cours d'exécution en arrière-plan à votre insu.

Respect de la vie privée

Dans ce projet, nous ne sommes pas intéressés à mesurer votre exposition personnelle aux radiations, mais plutôt à savoir s'il y a des valeurs visibles à certains endroits, par exemple à la gare, à la bibliothèque ou à l'aéroport sur l'escalier roulant, ou même dans certains quartiers résidentiels. Pour déterminer le niveau de la pollution électronique, nous accédons aux attributs des classes CellInfo, BluetoothDevice, ScanResult, Build et TelephonyManager d'Android au moment où une mesure est effectuée. Les attributs sont nécessaires car la valeur mesurée dépend par exemple du fournisseur de réseau et cette information est incluse dans les classes d'Androi. Nous faisons également correspondre l'emplacement de la mesure à un cluster et limitons les options de zoom pour que les données restent éventuellement privées.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous contacter.